www.akeliagarden.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible (En savoir plus). En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Installation sur dalle ou plots ?


Le chalet doit être posé sur une base solide et durable, afin de le protéger de l’eau et de la terre. Dans la majorité des cas, une installation sur dalle béton est préconisée, notamment quand votre abri n’est pas équipé de plancher intérieur et lambourdes. Examinons les différentes techniques qui vous permettronss d'assurer à votre abri de jardin une base solide et résistante dans le temps.

Travaux préliminaires : bien préparer l'emplacement

  1. Nettoyer l’emplacement où doit être construit votre abri des arbustes, arbres, pierres et souches. Protéger l’espace environnant, y compris le pavage et toute autre structure, des dommages qui pourraient survenir durant la construction du cabanon.
  2. Délimiter le pourtour de l'abri avec des piquets de bois et de la ficelle.
  3. Utiliser un niveau de ligne pour mettre la ficelle de niveau.
  4. Mesurer la distance entre les piquets de bois, et s’assurer que les longueurs diagonales sont égales.
  5. Pour réduire la prolifération des mauvaises herbes et améliorer le drainage, excaver le sol de la zone délimitée par la ficelle et les piquets à une profondeur de 15 à 20cm.
  6. Couvrir la surface d’une toile géotextile.
  7. Recouvrir avec 10cm de gravier, qui pourra être compacté au moyen d’un appareil de compactage mécanique.

Fondations sur pavés de béton

 

Cette fondation simple et économique constitue également le plancher de la remise. Elle est idéale pour les sols robustes et de niveau, sur lesquels est installée une structure relativement légère et dépourvue de plancher préassemblé.

  1. Ajouter une couche uniforme de 2.5cm de mélange sec de sable et de ciment (une dose de ciment pour huit doses de sable) par-dessus la couche de gravier qui a été étendue. Ratisser pour qu’elle soit de niveau.
  2. Disposer les pavés de béton à l’intérieur du périmètre délimité, en partant d’un coin. Laisser un espace entre les pavés.
  3. Niveler et ajuster chaque pavé autant que nécessaire en utilisant une pièce de bois et un maillet en caoutchouc.

 

Fondation sur ossature de bois

 

Cette fondation est composée d’un cadre de pièces de bois traité reposant directement sur la couche de gravier qui a été étendue. Cette solution vous permet de choisir ensuite le matériau du plancher. Elle est idéale pour les sols robustes et de niveau, sur lesquels est installée une structure relativement légère et dépourvue de plancher préassemblé.

 

  1. Découper des pièces de bois traité de (non fourniesdans le kit abri) à la longueur désirée, afin qu’elles correspondent aux dimensions de l'abri.
  2. Joindre les pièces en procédant par un assemblage à mi-bois, ou simplement empiler deux pièces de bois. Fixer les pièces ensemble à l’aide de pointes ou de tire-fonds.
  3. Mettre les pièces de bois d’équerre et niveler à l’aide de cales.
  4. Remplir l’espace situé entre les pièces de bois avec du gravier, des pavés de béton ou tout autre matériau, ou bien recouvrir cet espace avec des planches de bois traité de 12 à 15cm x 5cm

 

Fondation sur blocs béton et pièces de bois

 

Cette fondation est constituée de séries de pièces de bois traité soutenues par des piliers de béton qui reposent directement sur le sol. Il s’agit de la fondation la plus simple à construire. Elle est idéale pour les sols robustes, les petites structures, les sols légèrement en pente, ou les climats plus chauds où le soulèvement dû au gel est faible.

  1. Disposer des blocs de béton préfabriqués le long du pourtour de l'abri de jardin, de manière à ce que leur bord extérieur soit aligné avec la ficelle. Pour un abri de petite ou de moyenne taille, au moins huit blocs plus un au centre seront nécessaires, ou trois rangées de trois blocs, pour soutenir le plancher.
  2. Disposer une pièce de bois traité  sur chaque rangée de blocs de béton.
  3. Niveler les blocs. Il faut niveler chaque bloc indépendamment, puis les blocs entre eux. Si un bloc est trop haut, enlever un peu du matériau sur lequel il repose; s’il est trop bas, ajouter un peu de gravier.
  4. Terminer le nivellement avec un niveau à bulle. Il faut bien prendre son temps, car une fondation qui ne serait pas de niveau engendrerait des problèmes plus tard. Astuce : Un bardeau d’asphalte constitue un excellent dispositif de calage, qui résiste de plus très bien à l’humidité et aux changements de température.
  5. Astuce : Sur un terrain en pente, il est possible d’utiliser une combinaison de blocs de béton, de pavés et de gravier pour niveler la fondation.

 

Fondation sur piliers de béton et bois

 

Les piliers de béton confèrent une assise permanente qui résiste aux effets du gel ou aux conséquences d’un sol trop souple. Les piliers s’étendent sous le niveau auquel les eaux souterraines gèlent généralement en hiver, que l’on nomme la ligne de gel. Les pièces de bois (non fournies avec l'abri) sont fixées sur le dessus des piliers. Cette fondation est idéale pour la plupart des sols, les structures de petite ou de moyenne taille ainsi que les zones sujettes au gel.

  1. Déterminer l’emplacement exact des piliers de béton de manière à ce que les bords extérieurs des pièces de bois soient alignés avec la ficelle. Comme pour la fondation sur terre avec blocs de béton, au moins huit piliers plus un au centre seront nécessaires.
  2. Utiliser une bêche tarière pour creuser des trous de 25cm. Le code de construction de votre région vous renseignera sur la profondeur moyenne de la ligne de gel en fonction du climat et de la composition du sol, ce qui vous indiquera à quelle profondeur il est nécessaire de creuser.
  3. Tasser le fond de chaque trou et y disposer une couche de pierre concassée pour le drainage.
  4. Insérer un cylindre de coffrage en carton dans chaque trou et le découper de manière à ce qu’il dépasse de 15 cm par rapport au niveau du sol.
  5. Vérifier que les cylindres sont bien de niveau les uns par rapport aux autres.
  6. Remplir le fond de chaque trou avec du remblai.
  7. Mélanger le ciment et remplir entièrement chaque cylindre. Avant que le ciment durcisse, placer les étriers de poteaux à la surface ou insérer un boulon en J au centre, en laissant 2.5cm de filetage au-dessus de la surface.
  8. Utiliser un niveau de ligne pour faire en sorte que les étriers ou les boulons en J soient à la même hauteur.
  9. Une fois que le ciment est sec, si un boulon en J a été utilisé, y fixer l’étrier de poteau en orientant les plaques latérales de manière à ce que la pièce de bois traité rrepose dessus.
  10. Répéter ces étapes pour chaque pilier, afin de terminer la fondation.
  11. Mesurer les longueurs diagonales pour s’assurer que la fondation est bien de la forme appropriée.
  12. NOTE : Placer les piliers et les boulons aux quatre coins d’abord. Il sera plus facile de s’assurer que la fondation est de niveau et d’équerre. Ne pas s’alarmer si les étriers ne sont pas tous exactement au même niveau. Il est possible d’utiliser des cales pour ajuster le niveau des pièces de bois au besoin.

 

Fondation dalle béton

 

Une dalle de fondation consiste en une couche de béton versée directement sur le sol. Elle est idéale pour les structures plus larges installées sur un sol de niveau. Elle est susceptible de bouger ou de fissurer lorsque le sol gèle et dégèle. Si vous envisagez d’installer une dalle de fondation, discutez-en avec un entrepreneur en béton pour connaître les matériaux et techniques de construction qui feront en sorte que la dalle supportera bien les cycles de gel/dégel.

  1. Préparer l’emplacement comme indiqué à la première étape, excepté que le sol doit être excavé à une profondeur d’environ 20 à 30cm et ne doit pas être couvert d’une membrane géotextile.
  2. Construire un coffrage solide et bien droit en utilisant du contreplaqué et des pièces de bois clouées en diagonale à l’extérieur du coffrage et reposant sur le sol pour servir de support.
  3. Clouer une lisse composée de pièces de bois directement sur le cadre. La lisse devrait normalement être au même niveau que la dalle de béton.
  4. Disposer une couche de sable bien compacté au fond du coffrage.
  5. Recouvrir avec une feuille de plastique.
  6. Recouvrir la surface d’un treillis d’armature en acier pour renforcer le béton. Surélever du sol à l’aide de morceau de béton ou de roches pour que le treillis d’armature se trouve au centre de la couche de béton. Lorsque le béton aura été coulé et sera sec, les tiges d’acier y seront noyées de manière permanente.
  7. Verser au moins 10cm de béton à l'intérieur du coffrage (15 pour un garage),
  8. Niveler la surface en glissant une règle par-dessus la couche de béton.
  9. Utiliser un aplanissoire à long manche pour lisser la dalle et faire ressortir l’eau du béton. Utiliser une truelle pour conférer un fini bien lisse à la dalle.

 

Fondation sur plots PVC

 

L’installation sur plots est une autre possibilité. Il faut pour cela que l’abri soit obligatoirement doté d’un plancher avec lambourdes suffisamment rigides (idéalement 70 x 43 mm), afin de mettre un plot PVC réglable tous les 120 cm environ.

Préparation du support : 

  1. Mettre un film géotextile sur la pelouse,
  2. Poser les plots directement sur le sol.
  3. Au préalable, il est recommandé de tasser le terrain naturel sous la surface des plots,
  4. Fixer les lambourdes aux plots PVC,
  5. D’année en année, des différences de niveaux peuvent apparaitre surtout en périphérie. Vous aurez la possibilité de rehausser  le plot avec un moyen de levier (pied de biche...).